Connexion
S'abonner

échos

CLANDESTINS. Depuis le 1er janvier 2015, 4 800 reconduites d’étrangers en situation irrégulière ont été réalisées par la police aux frontières à Mayotte. La plupart venaient de l’île voisine d’Anjouan en kwassa (canot de pêche). En réalité, beaucoup passent à travers les mailles du filet, compte tenu des clandestins qui échappent aux trois radars installés sur l’île [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !