Le déficit français : humiliation et inégalité

La France a donc obtenu un troisième sursis pour le respect des règles européennes d’un déficit inférieur à 3 %. Ce fut la décision du 25 février, saluée avec reconnaissance par le gouvernement français. Mais dès la semaine suivante, les critiques se multipliaient contre notre pays, tant cette tolérance a paru injuste à beaucoup d’Etats de la […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.