Connexion
S'abonner

Versailles souillé par l’art contemporain

En 2011, Catherine Pégard a pris la succession de Jean-Jacques Aillagon à la tête de l’établissement public du château de Versailles. Le monde de la culture a critiqué cette nomination sarkozyste, « fait du prince ». Il n’y avait pas de raison de s’inquiéter puisqu’elle a continué la politique d’intrusion d’art contemporain dans Versailles, politique lancée par [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés