Connexion
S'abonner

Les guerriers de l’asphalte

Dire qu’Antoine Blondin aura plus que contribué, par ses articles inimitables, à enluminer la légende du Tour de France, serait encore peu dire. Il en fut le Commynes ! Ses formules, « Le Tour, c’est la tête et les jambes », « L’art d’être grimpeur », « La défaillance de Limoges », etc., sont devenues des classiques. Et il aura bien mérité [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !