Echos ethiques

La fondatrice du mouvement Femen au Brésil s’est repentie et l’a fait savoir publiquement en octobre dernier. Après avoir donné naissance à un fils, Sara Fernanda Giromin, qui se faisait aussi appeler Sara Winter, regrette publiquement d’avoir accepté un avortement, elle demande pardon d’avoir milité pour sa légalisation et dénonce les méthodes du mouvement « sextrémiste » […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.