General Electric devrait supprimer 765 emplois en France

Les promesses n’engagent que ceux qui ont la faiblesse d’y croire, affirme-t-on souvent. D’autant plus lorsqu’elles émanent d’entreprises multinationales en cours d’acquisition ou de restructuration. Après quelques postures et moulinets, Arnaud Montebourg, avec son profil de gendre idéal, avait fini par se coucher devant la puissance financière du groupe américain General Electric et à lui […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.