Connexion
S'abonner

Tu veux ou tu veux pas ?

Le 12 février, Fabienne Buccio, préfet du Pas-de-Calais, l’avait clamé haut et fort : le 23 février, à 20 heures, la partie sud de la « jungle » devra avoir été évacuée par les migrants qui s’y sont installés, par la force si nécessaire. Or, voilà qu’à l’heure dite, les milliers de clandestins qui squattent la zone depuis des mois continuent [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !