Tu veux ou tu veux pas ?

Le 12 février, Fabienne Buccio, préfet du Pas-de-Calais, l’avait clamé haut et fort : le 23 février, à 20 heures, la partie sud de la « jungle » devra avoir été évacuée par les migrants qui s’y sont installés, par la force si nécessaire. Or, voilà qu’à l’heure dite, les milliers de clandestins qui squattent la zone depuis des mois continuent […]

Franck Deletraz

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.