Une prédatrice sous les barreaux

De notre correspondant au Québec. – La police québécoise demande actuellement l’aide du public pour signaler toute victime de celle qui pourrait bien être l’agresseur sexuel le plus « prolifique », si ce terme peut être employé dans ce contexte, de l’histoire québécoise. « Celle », car il s’agit effectivement d’une femme, une jeune femme de surcroît : Roxanne Auger-Lapointe. […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.