Saint Louis de Gonzague (1591)

A 23 ans, Louis allait donner la preuve la plus éclatante de la fécondité de sa vie : il mourait à Rome en secourant les pestiférés. Onze jours avant sa mort, il adressait à sa mère une lettre où l’on peut découvrir la délicatesse divine de l’affection et le cachet d’une sainteté authentique en contact avec […]

Abbé V.B.

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.