Ces mots français qu’on escamote

Près d’un abarangay, je fis l’inventaire des apprêtées avant de monter au combat. Les armes semblaient être passées par un bleuissoir. Les affûts de canons, tenus par des cabrions, étaient posés dans un champ de bacchines écarlates. Il fallait se préparer à un vrai bacharat ! Comme un vol de drongos hors leur nid natal, comme […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.