« Un monastère maritime dont le cloître est ouvert sur le large »

Après 60 jours en solitaire sur le phare de Tévennec Entretien avec Marc Pointud — Marc Pointud, vous rentrez de deux mois passés en solitaire sur Tévennec, quelles furent vos conditions sur place ? — Durant mon séjour sur le phare, la pièce que j’occupais était la seule possible, les deux autres étant dans l’obscurité, […]

Pierre Saint-Servant

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.