Une nouvelle espèce : les intégristes du libéralisme

Peut-on reprocher à qui que ce soit d’aimer la liberté ? Non, bien entendu. Y compris dans le domaine économique où les théories dirigistes, étatiques, planificatrices, ont abouti aux régimes totalitaires que l’on sait. Mais la liberté transformée en idéologie ne risque-t-elle pas de finir, elle aussi, par devenir totalitaire ? On ne peut s’empêcher de se faire […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.