La loi Travail adoptée sans motion de censure

Quand le « maître » (en l’occurrence l’UE) a dit il faut que ça passe, ça passe ! Même en force. Même si le Premier ministre Manuel Valls reconnaît que son gouvernement ne dispose plus que d’une « majorité relative ». Résultat, mercredi, au lendemain du second recours à l’article 49-3 sur le projet de loi Travail (porté par le […]

Pierre Malpouge

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.