Echos

LÉGION D’HONNEUR. Est-ce la parité, obligatoire depuis 2008 (merci Sarko !) qui explique le nombre record de comédiennes (Marion Cotillard) ou de romancières (Maylis de Kerangal) dans la promotion du 14 juillet de la Légion d’honneur ? Où l’on notera l’accession au grade de commandeur de l’ancien ministre communiste Anicet Le Pors, de l’historienne Annette Wieviorka, du journaliste Jacques Julliard, […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.