Incendies : c’était bien criminel

Les craintes exprimées par Présent après les incendies dévastateurs du 21 juillet dans les Bouches-du-Rhône (500 hectares partis en fumée) puis, hier, après ceux du 10 août dans le même département (3 300 hectares ravagés, dont 800 dans la zone portualo-industrielle de Fos-sur-Mer, et nombre d’habitations détruites) étaient justifiées. Pour les premiers, un employé communal avait été arrêté. Pour les […]

Camille Galic

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.