Echos éthiques

• Aux Etats-Unis, l’association de pédiatres American College of Pediatricians (ACP) met en garde contre la pseudo-science du genre qui voudrait que l’on puisse naître dans un corps du sexe opposé à son sexe réel. Le traitement de la « dysphorie de genre » chez des enfants de plus en plus jeunes peut avoir de graves répercussions psychiatriques […]

Olivier Bault

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.