« Le pape François devrait venir voir comme notre vie est difficile »

Rignano Garganico, une commune de la province de Foggia, dans la région des Pouilles, désormais moins peuplée que le bidonville proche, abritant une main-d’œuvre très bon marché constituée d’immigrés clandestins venus d’Afrique, dont certains ont obtenu un titre de séjour et d’autres non. Il y a maintenant plus de 2 000 résidents dans ce bidonville, dont […]

Olivier Bault

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.