Allemagne : quand les « migrants » deviennent les maîtres

Sur l’air du « Ils sont chez eux chez nous » version teutonne, les protégés de maman Merkel, même s’ils ne parlent pas un mot d’allemand, ont bien compris qu’ils pouvaient prendre leurs aises. Ainsi, Garmisch-Partenkirchen, petite station de ski bavaroise qui héberge environ 250 demandeurs d’asile dans une ancienne caserne de l’armée américaine, est tombée sous la […]

Pierre Malpouge

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.