Pas un jour sans violences graves

Guets-apens, policiers brûlés dans leurs voitures, caillassages, le terrorisme de proximité se porte bien. Et on nous annonce Juppé président… C’est la troisième fois en dix jours que le lycée professionnel Hélène-Boucher, à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, est le lieu d’agressions sauvages. Lundi matin, le proviseur de l’établissement, une femme, a été roué de coups de […]

Caroline Parmentier

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.