La bienheureuse Antonie (1405-1507)

Antoinette Gainacie était entrée fort jeune au couvent de Sainte-Catherine, à Brescia, sa ville natale. C’est la peur de l’enfer qui l’avait décidée à devenir dominicaine. Durant son noviciat, un incident se produisit au chœur, qui montra sa résolution de tout souffrir pour persévérer dans sa vocation. Comme on lui ordonnait de chanter plus fort, […]

Abbé V.B.

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.