Le bienheureux Jean Duns Scot

Franciscain, il était d’origine anglo-saxonne ; il enseigna à Oxford, à Paris, et enfin à Cologne où il mourut en 1308, âgé de 34 ans. Il échafauda une théologie sur un système opposé sur bien des points à la théologie de saint Thomas d’Aquin. Ses deux œuvres maîtresses sont l’Opus Axoniense et les Reportata Parisiana. Les scotistes tiennent […]

Abbé V.B.

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.