Connexion
S'abonner

La résistance des crèches

Interview de Bruno Bilde.

C’est reparti pour la bataille de nos crèches : en première ligne, les mairies FN comme à Hénin-Beaumont qui vient d’être condamnée par le tribunal administratif de Lille (connu pour être l’un des plus à gauche de France) pour avoir installé une crèche de Noël dans le hall de l’Hôtel de ville en 2015. L’adjoint au maire Bruno Bilde, nous répond.

— Le tribunal administratif de Lille vient de vous notifier le jugement vous interdisant l’installation de la crèche dans la mairie d’Hénin-Beaumont pour 2015, que s’est-il passé ?

— Le tribunal administratif a violé la jurisprudence du Conseil d’Etat car celui-ci prévoit une exception à son interdiction de principe si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif. Or la crèche de Noël en 2015 se situait à cinq mètres du marché de Noël, qui se tenait en bas des marches de l’Hôtel de ville. Les gauchistes du tribunal administratif de Lille ont quand même osé indiquer dans leur jugement que la crèche de Noël n’était pas à proximité du marché de Noël. Ils se foutent ouvertement du monde et leur décision est idéologique. Nous faisons évidemment appel. Une pétition est en ligne et les habitants d’Hénin-Beaumont sont scandalisés et nous disent qu’ils sont derrière nous. Le standard de la mairie explose.

— Le tribunal a été saisi par un élu communiste qui vous a dénoncé ?

— David Noël qui porte assez mal son nom, et qui a la particularité d’avoir été l’ancien adjoint de Gérard Dalongeville, l’ancien maire qui est parti en prison pour détournement de fonds publics.

— Est-ce que vous installez une crèche cette année ?

— Oui. Cette année la mairie installe de nouveau une crèche, au cœur du marché de Noël. Mais comme le marché de Noël a été déplacé à cause du plan Vigipirate et des risques d’attentats, il n’est plus à proximité de l’Hôtel de ville. Il y aura donc pendant 15 jours une belle crèche de Noël à Hénin-Beaumont que nous vous invitons à venir admirer. L’an prochain, sans Vigipirate, nous referons la même configuration qu’en 2015.

— Julien Sanchez est poursuivi à Beaucaire par la Ligue des droits de l’homme pour avoir installé une crèche, Stéphane Ravier à Marseille a défié le préfet en lui disant de venir la démonter lui-même s’il l’osait, comment interprétez-vous cet acharnement contre tout ce qui rappelle nos racines chrétiennes ?

— Tout ce qui peut abaisser la France et ses valeurs, c’est le but de ces gens-là. Ils veulent nous faire croire que nous sommes des citoyens du monde. Nous ne sommes pas des citoyens du monde. Nous avons des valeurs et nous sommes attachés à la tradition de la crèche de Noël.

Propos recueillis par Caroline Parmentier

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

6 commentaires

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

La mairie d’Hénin-Beaumont réinstalle sa crèche de Noël | Le Salon Beige - 2 décembre 2016

[…] au maire FN d'Hénin-Beaumont, Bruno Bilde, répond à Caroline Parmentier dans Présent suite au jugement du tribunal administratif de Lille interdisant l’installation de la […]

Plomb - 3 décembre 2016

Bravo le fn a henin beaumont !!!!! Menart a fait sa crèche nous aussi

Jeanne-d'Arc - 3 décembre 2016

Bravo à tous les maires FN qui installent des crèches de Noël comme il y en avait dans pratiquement toutes les communes de France il y a une trentaine ou une quarantaine d'années. Bravo aussi à Robert Ménard et à tous ceux qui font de la résistance.

La crèche de Noël est le fondement du christianisme, c'est dans une crèche que le fils de l'homme, fils de Dieu est venu pour sauver l'humanité. Comme le christianisme est le fondement de la France, en interdisant les crèches de Noël les traitres se désignent eux-mêmes.

fleury charline - 3 décembre 2016

Bravo Mr bilde notre crèche c' est sacré <3

cirape - 4 décembre 2016

Je suis juif pratiquant et vive les crèches de Noël, cela ne me dérange absolument pas !!

Staes - 4 décembre 2016

Respect des traditions en France où est le mal, la crèche prend quelque mètres carrés et pour 15 jours, d'autres bloquent des rues complète pour des prières illégales, les préfets laissent faire, l'opposition communiste crache dans la soupe au cochon , si au moins elle avait été droite dans ses bottes, elle n'est pas crédible, l'opposition non, la tradition oui !

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !