La faillite de l’entreprise France

Quand François Hollande a été nommé à la tête de l’entreprise France, en 2012, tout n’était certes pas rose, mais la marque restait porteuse. Elle supportait largement la comparaison avec son principal concurrent régional, l’entreprise Allemagne. Les fondamentaux étaient solides, même si l’endettement était déjà très fort. Le précédent PDG avait amorcé – certes modestement – […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.