Demain tout commence

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Un papa, pas de maman

Ce n’est pas un grand film mais c’est un film touchant et résolument optimiste. On retiendra ses bons sentiments, ses scènes enlevées, ses rebondissements nombreux et le charme du duo attachant formé par Omar Sy, toutes dents dehors et la petite Gloria Colston, pétillante.

Samuel vit dans le sud de la France où il travaille sans trop se fatiguer, sans aucune attache ni responsabilité. Son existence change radicalement le jour où l’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de trois mois : sa fille. Bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel saute dans un avion pour Londres mais ne la retrouvera pas. Huit ans plus tard, alors que le père improbable s’est transformé en daddy cool et que Gloria et lui sont devenus inséparables, la mère réapparaît pour récupérer sa fille.

Le scénario s’est mis aux couleurs de l’air du temps d’où son succès médiatique : le producteur de cinéma anglais qui recueille généreusement (et sans contrepartie) Omar Sy et son bébé à la rue, est un gay qui se révélera une formidable mère de substitution pour la petite fille. La nouvelle comédie familiale de Noël… L’argument est toutefois plus nuancé que ça puisqu’il apparaît très vite que l’enfant a besoin de sa mère et vit dans l’espoir quotidien de la retrouver (espoir dans lequel son père l’entretient à grand renfort de récits imaginaires pour ne pas avoir à lui dire qu’elle a été abandonnée). Après un enchaînement de bons gags et de répliques pas si mal, curieusement, la comédie bascule dans un pathos inattendu et excessif qui vous tirera des larmes.

Photo en Une
Omar Sy, toutes dents dehors

Caroline Parmentier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *