Arletty, un attachant fantôme

Comme tous les grands artistes, Arletty réunit auprès du grand public le paradoxe d’être à la fois très connue et méconnue. Combien parviendraient à citer les titres de ses apparitions en dehors de ses trois plus emblématiques films : Hôtel du Nord (1938), Les Visiteurs du soir (1942) et Les Enfants du Paradis (1945) ? Arletty fut incontestablement une […]

Pierre Saint-Servant

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Arletty, un attachant fantôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.