Connexion
S'abonner

Arletty, un attachant fantôme

Comme tous les grands artistes, Arletty réunit auprès du grand public le paradoxe d’être à la fois très connue et méconnue. Combien parviendraient à citer les titres de ses apparitions en dehors de ses trois plus emblématiques films : Hôtel du Nord (1938), Les Visiteurs du soir (1942) et Les Enfants du Paradis (1945) ? Arletty fut incontestablement une [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

1 commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

valere - 31 décembre 2016

Aveugle, elle av ait témoigné sa sympathie à Le Pen à l'occasion d'un BBR.

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !