Croisilles et Calais, un laboratoire pour migrants

De notre correspondant dans le Pas-de-Calais. – Au mépris de l’avis de la population de Croisilles qui refusait l’installation de 37 Soudanais dans le CAO (centre d’accueil et d’orientation), Gérard Dué, maire socialiste, transforme son village en centre expérimental et en confie la gestion à l’association La Vie Active. Arrivés fin octobre, les clandestins ont déjà […]

Clovis Just

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.