« Antifas » et « nuit de barricades » à Paris

C’était à craindre, et ça n’a pas loupé. Au soir du premier tour de l’élection présidentielle qui a vu Marine Le Pen et Emmanuel Macron se qualifier pour le second tour, plusieurs centaines de grands « démocrates » haineux, à savoir les « antifas » (« antifascistes ») – dont certain encagoulés et vêtus de noir –, se sont rassemblés ce dimanche […]

Pierre Malpouge

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.