En France et dans le monde

FOURNÉE. Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé Paris Match que Jean-Marie Le Pen poursuivait en diffamation pour avoir qualifié de « propos antisémites » ses déclarations sur la « fournée » en juin 2014. Des propos pour lesquels il a été mis en examen en février 2017, pour « provocation à la haine ». RÉCHAUFFEMENT. La Maison Blanche a annulé une réunion au cours […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.