LREM : Les fugueurs après les frondeurs

Pour son quinquennat, l’obsession d’Emmanuel Macron est d’apparaître comme l’anti-François Hollande, en rompant avec sa « présidence bavarde », en s’abstenant d’annoncer des échéances précises sur le recul du chômage, entre autres, et en pactisant, tactiquement, avec la droite. Ce n’est pas seulement pour « tuer » son père en politique qu’il veut être l’anti-Hollande, c’est également afin d’éviter […]

Guy Rouvrais

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.