Ferdinand

Meuh ! alors. Sous le signe du taureau ! En 1938, Walt Disney signait un dessin animé moyen métrage, Ferdinand le taureau, mettant en scène un taureau non-violent et fleur bleue au cœur tendre aussi gros que sa charpente massive, préférant s’émerveiller devant un papillon ou devant un parterre de fleurs plutôt que d’aller piétiner le sable de l’arène […]

Pierre Malpouge

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.