L’effondrement d’Aristophil

Depuis le 20 décembre, les collections de manuscrits anciens détenues par l’ex-maison Aristophil sont dispersées à Drouot, en 130 000 lots ! C’est dire que nous ne sommes pas prêts de voir la fin de cette vente fleuve, qui comportera 300 séances. Ce dossier se trouve en fait au carrefour des rubriques « Le Chineur français » et « Justice ». Car ces 300 ventes, […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.