Une société lentement affinée par l’Église

Michel Zink arpente inlassablement le Moyen Age. Il en rapporte des découvertes stupéfiantes : ces gens-là étaient comme nous. On le pressentait, certains scientifiques en étaient convaincus, il le prouve. Comment ? En racontant leurs histoires. La Chanson de Roland, Lancelot, Perceval, le Graal, les troubadours – dont Peire Cardenal « arrivé à l’âge d’homme, il s’éprit de la vanité […]

Hubert Champrun

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.