L’imagination au pouvoir ?

Tout de même, on a beau être rompu à l’exercice consistant à voir en moyenne tous les deux ans un nouveau chef, qu’il s’agisse d’un chef de corps, un brigadier, un divisionnaire, un chef d’état-major d’armée ou des armées, un ministre ou un chef de l’Etat et des armées, réinventer l’eau tiède en fixant à […]

Magnus Martel

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.