L’hymne canadien sans « références genrées » !

De notre correspondant au Québec. – Traditions et rectitude politique ne font pas bon ménage. Comme dans le prophétique roman 1984, les forces dominantes s’évertuent aujourd’hui à réécrire l’histoire pour mieux contrôler le présent. On parle de statues déboulonnées, de toponymie modifiée, de littérature censurée ; tout doit passer dans le tordeur de la pensée unique. Et au […]

Remi Tremblay

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.