Connexion
S'abonner

Échos

DES GENDARMES AU TOUQUET. Furieux des « conditions indignes » (ni guérites pour s’abriter de la pluie, ni WC) dans lesquelles ils devaient faire le pied de grue en toute saison devant le manoir – vide – de Brigitte Macron au Touquet (voir Présent du 4 janvier), les CRS s’étaient mis en arrêt maladie puis, avec l’appui de leurs [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !