Du pétrole au Liban

De notre correspondante à Beyrouth. La semaine dernière à Beyrouth, le Liban a signé les contrats d’exploitation des hydrocarbures offshore du pays avec un consortium pétrolier international composé du géant français Total, de l’italien Eni et du russe Novatek, groupe dont les offres avaient été acceptées fin 2017. L’accord signé stipule en particulier que 4 % de la […]

Sophie Akl Chedid

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.