Jusqu’à la garde

Un premier film en forme d’électrochoc. La caractéristique de ce film magistralement mené, remarquablement filmé, est de vous mettre en permanence sous tension, tétanisé, jusqu’à une scène finale dont vous ne sortirez pas indemne. Rien de gore, rien d’atroce, pas d’image insoutenable, mais la violence psychologique de ce drame familial est aussi passionnante qu’hautement éprouvante. […]

Caroline Parmentier

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.