La semaine politique

Signe de la déliquescence galopante de notre société : la police, tout comme l’administration pénitentiaire, a de plus en plus de mal à recruter. Cette année « la brigade criminelle (…) n’a eu le choix qu’entre deux postulants pour deux postes vacants. Là où il y avait 30 à 40 postulants, il n’y en a plus que trois ou […]

Jean Cochet

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.