Affaire Bolloré : business, corruption, diplomatie : les voies étroites

L’annonce de la garde à vue de Vincent Bolloré et de deux de ses cadres n’est pas une bonne nouvelle. D’abord parce que notre pays ne regorge pas de capitaines d’industrie, capables de porter haut et fort la marque France. Ensuite parce que ces gardes à vue ressemblent un peu à des règlements de comptes. […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Affaire Bolloré : business, corruption, diplomatie : les voies étroites

  1. Commissions (pots de vin) et contre-commissions sont la base du commerce de ces gens-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.