Le fardeau du mâle blanc

Le coup de gueule d’Alain Sanders Guy Rouvrais a bien fait (d’autant qu’il aura été à peu près le seul), dans Présent du 24 mai dernier, de faire un sort à l’incroyable déclaration de Macron sur les « mâles blancs ». Cautionnant du même coup le Grand Remplacement opéré (pour commencer) dans les banlieues ethniques. Naguère, sur le marché […]

Alain Sanders

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Le fardeau du mâle blanc

  1. Macron est un électron de nouvelle génération. Pas électron libre; électron incontrôlable.
    L’enseignement dans les écoles de l’Algérie colonisée a été régi par les glorieux ancêtres socialistes, qui se devaient d’apporter les lumières aux peuples inférieurs. C’est eux qui avaient institué une éducation à deux vitesses en Algérie colonisée. Parce qu’ils étaient imbus de la supériorité de leur race sur les autres races qu’il fallait instruire, au rabais; sans le souci d’intégrer ces races étrangères à la nation française.
    Toutes les lois, règlements et directives, de tous ordres et de tous domaines, appliqués dans les territoires de l’empire colonial français n’ont jamais été édictés que par le gouvernement de la France, à Paris. C’est le gouvernement de la France qui a TOUJOURS régi cet immense empire colonial. Jusqu’à la fin de cet empire, par la volonté du gouvernement français, il en a été ainsi.
    Notons toutefois que la France a investi considérablement dans tous ces territoires pour les développer et leur donner des éléments d’autonomie contrôlés.
    A partir de la disparition de l’empire colonial français, tous ces territoires et les peuples résidents sont devenus soudain indépendants sans préparation et pire encore SANS TRANSITION. Démocratiquement des élus ont pris le pouvoir et ont tout fait pour le conserver et surtout pour ne pas le partager.
    Les descendants de ces anciens sujets de l’empire colonial ne sont pas à l’aise dans leur pays; ils sont bien mieux en France et s’y regroupent et deviennent des fractions importantes de la population qui refusent de vivre comme les français et qui refusent de se fondre dans la population du pays qui les acceuille.
    Musulmans, ils se réclament du Coran avant tout. La loi de l’islam prévaut sur la loi française. Ainsi que l’affirment les imams.
    La seule façon de cohabiter ne peut être qu’affrontement. Et tout contribue à persuader ces populations nouvelles qu’elles sont dans leur droit.
    Pour les autres, vous et moi par exemple, garder l’espoir bien chevillé au corps, prier et espérer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.