La semaine politique

Nouvelle déconvenue pour les « éditocrates » de la presse bien-pensante écrite, parlée et filmée. Tous nous annonçaient, sur la foi de sondages pourtant très aléatoires vu le contexte turc, que le « dictateur » Recep Tayyip Erdogan allait se trouver en grande difficulté lors des élections du 24 juin. Certains le voyaient en ballottage, contraint à affronter un second […]

Jean Cochet

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.