Qui a tué nos soldats à Bouaké en 2004 ?

Le 6 novembre 2004, deux avions de combat de fabrication ex-soviétique, des Sukhoï Su-25, ayant décollé de la base aérienne de l’aéroport de Yamoussoukro, bombardent le lycée Descartes, où bivouaquait une force française d’interposition. L’attaque fera dix morts, neuf soldats français et un civil américain. Parmi les blessés, se trouvait le neveu de notre collaboratrice Caroline Parmentier. Celui-ci recevra […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.