Européennes de mai 2019 : en (dés)ordre de bataille

Dans neuf mois, l’Europe accouchera d’un nouveau Parlement. Le peu de crédit accordé à cette institution n’empêche pas son pouvoir de nuisance, mais l’extraordinaire progression des mouvements identitaires, leur accession au pouvoir dans plusieurs pays européens, feront évoluer les rapports de force en son sein. Les enjeux du scrutin de mai 2019 seront en fait considérables. […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


3 commentaires sur “Européennes de mai 2019 : en (dés)ordre de bataille

  1. Votons tous pour RN et refusons de donner nos voix à ces partis traîtres à la France, politicards, vendus aux puissances financières internationales apatrides ou rêvant d’un régime, ayant montré leur nocivité, à aux sanguinaires Castro, Chavez, Maduro, sanguinaire, lui aussi, catastrophique Robespierre ( d’ailleurs, Mélenchon sait-‘il que Robespierre c’était la terreur, l’homme qui a fait guillotiné celui quia découvert la composition de l’eau, l’air, Lavoisier, qui a tué 250 000 vendéens, brûlé Lyon, à l’origine des noyades de Nantes, qui a lancé la politique guerrière qui a tué pour rien 2 millions de français, qui a laissé l’ouvrier sans défense un prolétariat cupide, cruel, qui a poussé la paysannerie dans le prolétariat? ), au LR, MoDem, LERM, EELV, aux radicaux, au PS, au parti d’Hamon, à FI, au PC, NPA, LO. Il faut qu’il y ait le maximum de députés aimant la France, aimant leur pays, aimant la culture chrétienne européenne et si le maximum de députés RN est élu, peut-être, ajouté aux députés AFD, ÖVP, FPÖ, DLF, Fidesz, Liga, Fratelli d’Italia, Forza Italia, PiS, cela donnera une majorité aux partis nationalistes, populistes, assumant et défendant la cuture chrétienne de l’Europe et cela permettra de remplacer le calamiteux, dictatorial, corrompu et alcoolique Junker par un députés d es partis nationalistes, populistes cités plus haut

  2. très bien dit, Sabary.
    Aimons notre France, sa religion catholique et ses traditions chrétiennes.
    Essayons de faire revenir dans nos églises une partie de ceux qui n’y vont plus.
    Espérons que les juges ne mettront pas à genoux le RN.

  3. Je voulais dire plus haut, au 1er rectangle, au sujet de Robespierre, l’homme qui a laissé l’ouvrier sans défense devant un capitalisme cupide, cruel, qui a poussé la paysannerie sans le prolétariat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.