Le maboulisme coûte cher

L’équipée sauvage du « déséquilibré » qui, le 10 septembre, à bord d’une Mercedes sans doute volée au Luxembourg, a défoncé les vitres de l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon pour pénétrer sur le tarmac, a eu de lourdes conséquences économiques : une centaine de vols ont été annulés et une quinzaine d’autres déroutés vers d’autres aéroports.

Présent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.