Canada : les « angryphones » contre le français

De notre correspondant au Québec. – Dans une société qui s’inquiète de la préservation de la moindre espèce de grenouille ou d’insecte, on pourrait imaginer que les lois québécoises visant à préserver la langue de Molière dans ce dernier bastion francophone isolé dans un océan anglo-saxon font l’unanimité. Or, il n’en est rien et au sein […]

Remi Tremblay

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.