Le gentil Battisti et le méchant Sandoval ?

L’actualité internationale nous donne, ces jours-ci, l’occasion de mettre en parallèle deux affaires de crimes politiques, l’une concernant un militant marxiste italien, l’autre un ex-policier argentin, devenu Français. L’Italien, on le connaît bien : il s’appelle Cesare Battisti. Il a tué au moins quatre personnes, et ruiné la vie de beaucoup d’autres, ceci au nom de […]

Francis Bergeron

Pour poursuivre la lecture :


Un commentaire sur “Le gentil Battisti et le méchant Sandoval ?

  1. Nos belles consciences ont une pratique du “distingo” très personnelle.
    Il suffit qu’un français soit accusé dans un pays étranger pour qu’aussitôt la France officiellement se porte à son secours, quelqu’il soit et quelques soient les griefs.
    Nous avons un français en France, accusé par un pays étranger qui le demande pour le juger. La situation habituelle est inverse. Notre concitoyen ne devrait-il pas être conservé en France pour qu’il puisse efficacement recevoir l’aide officielle donnée dans les cas habituels de français emprisonné à l’étranger pour y être jugé ?

    A moins que le motif invoqué ne prime sur la sollicitude généralement mise en oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.