Connexion
S'abonner

L’intégrale de Lo Cicero

Puisque la guitare est devenue une arme… Nous sommes quelques-uns à conserver, comme autant de trésors, quatre 45T et un 30 cm usés par le temps et des passages répétés sur nos Teppaz des années soixante : Amnistie, Maison d’arrêt de la Santé, Budapest, Je ne veux pas ça et Lo Cicero chante Brasillach. Tous ces vinyles précieux [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !