Connexion
S'abonner

Fête de la Sainte Famille

« En le voyant, ils furent stupéfaits, et sa mère lui dit : “Mon enfant, pourquoi nous avez-vous fait cela ? Voyez, votre père et moi, nous vous cherchions tout affligés.” Et il leur répondit : “Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être dans les choses de mon Père ?” »

A l’occasion de la fête de la Sainte Famille, l’Eglise nous présente aujourd’hui l’enfant Jésus à l’âge de douze ans. Quel est le but de la fête ? Elle veut présenter aux familles l’exemple de la Sainte Famille de Nazareth. Notre fête veut renouveler la famille chrétienne.

Qu’est-ce que la famille chrétienne ? C’est un lieu de paix, où l’âme trouve Dieu.

Nous apprenons dans l’épître ce que fut la vie à Nazareth : la charité, l’humilité, la patience, la paix et la prière. « Tout ce que vous faites, en paroles et en œuvres, faites-le au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ et rendez grâce à Dieu le Père par lui. » La Sainte Famille, aussi unique qu’elle fût, est en fait un miroir de vertu pour chaque famille.

« Comme elle est aimable ta demeure, Seigneur des armées, mon âme a soupiré avec ardeur vers les vestibules du Seigneur », nous faisait dire l’introït. Dans l’évangile, nous retrouvons l’enfant Dieu au milieu des docteurs, et sa très sainte Mère conservant toutes les stupéfiantes révélations de son Fils. La méditation et l’enseignement des mystères de Dieu sont les deux activités surnaturelles qui transfigurent un foyer. Mais au milieu de ces merveilles, la répétition quotidienne des événements communs d’une famille paraît plus extraordinaire encore : « Il descendit avec eux et vint à Nazareth et il leur était soumis. »

Notre Dieu est un Dieu caché. Il est caché dans la petite maison de Nazareth, il est caché dans chaque famille chrétienne. La famille est la cellule de toute communauté : de l’Etat, de la société humaine, ainsi que de l’Eglise. De la santé de la cellule dépend le bien-être de tout le corps, de l’ensemble de l’organisme. De la santé morale de la famille dépendra le bien de l’Etat, ainsi que le bien de l’Eglise.

Nous devons donc avoir à cœur de posséder des familles vraiment chrétiennes. Malheureusement, c’est précisément la famille qui souffre le plus des conséquences des lois mauvaises, aussi bien les lois civiles que les récentes réformes de l’Eglise.

La famille se sanctifie dans le sacrifice de la messe. La messe entendue et vécue en famille forme la famille : elle rassemble les sacrifices, les travaux, les souffrances, les prières de toute la semaine pour les offrir à la messe du dimanche. Mon Dieu, donnez des familles chrétiennes !

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Commentaires

Aucun commentaire

Votre commentaire sera affiché une fois validé par le modérateur

Laisser un commentaire

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !