Des députés veulent que l’antisionisme soit reconnu par la loi comme une forme d’antisémitisme

La proposition choc vient du groupe d’étude de l’Assemblée nationale sur l’antisémitisme, présidé par le député LREM Sylvain Maillard, qui a annoncé la tenue d’une réunion mardi 19 février pour déposer une résolution ou une proposition de loi dans ce sens, juste avant le discours que Emmanuel Macron va prononcer à l’annuel dîner du CRIF mercredi soir.

La simple critique de la politique expansionniste d’Israël ou la mise en discussion de la légitimité de cet état à occuper des territoires pour y installer une population de confession juive serait donc passible de peines de prison.

29 ans après l’adoption de la loi Gayssot, la fureur liberticide est toujours d’actualité.

Présent

Un commentaire sur “Des députés veulent que l’antisionisme soit reconnu par la loi comme une forme d’antisémitisme

  1. Puisque l’antichristianisme ne semble pas intéresser nos élus et nos “élites”, ne pourrait-on pas essayer de prendre le train en marche et tenter de faire reconnaître l’antichristianisme comme une forme d’antisémitisme ,
    il y a des arguments à avancer : le fondateur de notre religion, le Christ, était juif. Il est né en Israël. La personne que nous vénérons le plus après lui est sa mère, Marie, aussi juive.
    Ses disciples, qui sont allés répandre la religion qu’il a fondée, étaient aussi juifs.

    je suis sûr qu’il y a moyen de prolonger la liste ..

    Nos élites s’intéresseraient peut-être un peu plus aux chrétiens …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.