Abel Bonnard, le ministre de l’Éducation qui vantait l’ignorance

Eloge de l’ignorance, paru chez Hachette en 1926, était un tout petit livre, une soixantaine de pages, ce que l’on appelle communément une plaquette. La collection dans laquelle il avait été publié s’intitulait « Eloges », et était consacrée à l’éloge de comportements habituellement considérés comme des défauts. On voit bien le genre : éloge de la gourmandise, de […]

Présent

Pour poursuivre la lecture :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.